Sélectionner une page

Organisé par Les partageurs d’émotion, le Salon des Écrivants de Roc-baron, dans le Var

Ce fût un événement hors du commun, un salon qui a réellement permis aux auteurs de s’exprimer : conférences, enregistrements télé, radio, rencontres avec les éditeurs. Une première qui se renouvellera l’an prochain.

Les Editions du Désir étaient présentes, et ce fût un grand plaisir de rencontrer les auteurs qu’elle édite dans le recueil Nouvelles émotionsEt bien sûr, tout d’abord, Maëlle LEVACHER, lauréate du concours Ecrivains d’Azur, pour sa nouvelle Cadavre exquis.

 

Anecdote

Éditeur, moi-même écrivant, participant aux jurys et sélectionnant les livres et nouvelles à éditer aux Editions du Désir, que croyez-vous que je fasse de mon « temps libre » ? Eh bien, je lis. Je lis beaucoup de nouvelles d’auteurs reconnus ou célèbres. Peut-être pour me persuader, ou prouver, qu’ils sont à la hauteur, nos auteurs, comment dire, indépendants ? jeunes ? hors médias de masse ? Rien ne convient vraiment pour rendre compte à la fois de la richesse et de la singularité de cette force vive…

La mémoire de rizToujours est-il que la semaine précédent le salon, je fais quelques emplettes de littérature, dont un recueil de nouvelles de Jean-Marie Blas de Roblès, La mémoire de riz. Et que croyez-vous qu’il advint ? La première histoire, l’illusioniste, se passe dans ce village de Rocbaron ! Voici le début (le début, et la chute des nouvelles sont essentiels à leur réussite) :

– Voyez-vous, cher ami, la vie elle-même n’est qu’un artifice, une triviale manipulation de la réalité par un esprit toujours en quête de lui-même.

Tout est annoncé, sans rien dévoiler.

Un autre début extraordinaire, mythique :

100 ans de solitudeBien des années plus tard, face au peloton d’exécution, le colonel Aureliano Buendia devait se rappeler ce lointain après-midi au cours duquel son père l’avait emmené découvrir la glace.

Muchos años después, frente al pelotón de fusilamiento, el coronel Aureliano Buendía había de recordar aquella tarde remota en que su padre lo llevó a conocer el hielo.

Bien sûr ! Il s’agit de Cent ans de solitude de Gabriel García Márquez !

© Nouvelles Magazine
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On Google Plus