Sélectionner une page

Tout ce à quoi vous pensez pour participer

* indique un champ requis

Types de fichiers autorisés: doc,docx,pdf,txt,gif,jpg,jpeg,png.
Taille maximale des fichiers: 1mb.

Participer à la rédaction du magazine

 

Imaginatifs, informatifs, écrivains, lecteurs… vous pouvez participer ! Coups de cœurs, critiques littéraires, récits, idées farfelues, poétiques, narratives, pratiques, apophtegmes et simples réflexions sur la littérature, les réseaux de l’Internet et des nouvelles… Ecrivez-nous, écrivez-vous, écrivez ! 

 

Le courrier des auteurs

Nous y avions pensé, Philippe Pelouze l’a formulé :

« Un atelier « courrier des auteurs » ? Une rubrique à inventer ? Cher Jean-Marc Blancherie, Chemin de fer dont il faut planifier les arrêts bimensuels, une revue littéraire spécifique aux nouvelles n’est pas rien. Nul ne vous réclamait ce quai dans l’abord immédiat d’un jardin secret à révéler avec l’auteur quand chacun l’espérait et vous l’offrez ! Et quel « quai » ! Hormis les quatre de couverture et ce logo qui est déjà une bien belle fleur, ce sont là trente-deux pages au format A4. Nous ne saurions dès lors vous montrer l’envers de notre panse et partant vous paraître de parfaits ingrats ! Vous plantez l’arbre et nous en aimerons les fruits. Pour les libraires (Celui de La Plume d’or, 1 rue Jules Ferry à Chatou est d’ores et déjà partant pour deux numéros 1.) autant que pour des « articles, billets ou autres », le désir d’une belle collaboration va de soi. Hélas ! Coucou que parfois nous sommes, écrivain peu joli ! Qu’il est court et qu’il peut nous manquer ce temps à consacrer à cette branche où est notre nid. Nenni de brindilles déposées ailleurs : cet arbre a besoin de nous !
(…)
Ce sera donc, cher Monsieur, notre aimable hôte, avec grand plaisir que du jardin du magnifique n° 1 nous passerons notre bec au verger du superbe n° 2… Mais avec cela, c’est lire et relire qu’il nous faut pour s’acclimater au nouveau biotope littéraire et se faufiler dans la texture, en prendre la mesure afin d’accompagner la ligne éditoriale du n° 1 jusqu’au second et plus avant dans les saisons à venir. C’est ce que je fais depuis sa réception (et je ne doute pas un instant que d’autres font de même). Et de fait, d’ailleurs… quel vacarme ! Ah ! L’enthousiasme est en train : que d’émulation s’entend ici et là ! Que de becs, que d’yeux, que de pattes, que de luisantes et sombres plumes… »

© Nouvelles Magazine
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On Google Plus